Déroulez
VOS SERVICES EN UN CLIC
Signature convention Gipuzkoa

Convention de coopération transfrontalière entre le Département des Pyrénées-Atlantiques et le Conseil Provincial de Gipuzkoa 2021 - 2024

Ce lundi, le Président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, a reçu à Bayonne son homologue, Markel OLANO, Député Général du Gipuzkoa.

C'est ensemble qu'ils souhaitaient manifester un nouvel engagement pour cinq ans, une occasion de réaffirmer l'importance et la volonté de poursuivre ces coopérations transfrontalières qu'ils défendent collectivement depuis maintenant plus de vingt ans.

Un plan d'actions opérationnel

Quatrième convention entre les deux collectivités, cette nouvelle période de collaboration s'est voulu résolument tournée vers les citoyens mais elle est aussi construite dans une période socio-économique complexe avec la volonté collective de mettre le transfrontalier au coeur de la relance de nos territoires.

Quatres axes majeurs structurent ce partenariat :

- Le premier axe concerne les politiques sociales, dont les deux institutions sont chefs de file. Plusieurs initiatives ont été mises en place pour répondre à des besoins d'organisation transfrontalière entre les services des solidarités humaines des deux collectivités (signalements, insertion, autonomie ou protection de l'enfance). C'est aussi dans ce cadre qu'est née une collaboration avec le centre Alzheimer de Caser Residencial à Irun pour permettre à des résidents français de disposer de ces condtions d'accueil.

Deux priorités ont été définies : l'une collective sur le vieillissement avec la volonté de déposer une initiative européenne avec d'autres partenaires comme le gouvernement basque, pour un projet d'europole de l'autonomie. La seconde est la volontée de structurer un écosystème transfrontalier autour de la protection de l'enfance entre nos équipes, afin de répondre aux besoins des familles, et en mobilisant les acteurs sociaux de nos territoires autour d'un projet ambitieux piloté par les deux collectivités.

- Le deuxième axe concerne le sujet de la mobilité et de l'aménagement du territoire : ce sont notamment les deux collectivités avec la Navarre qui ont porté le maillage cyclable transfrontalier, financés par des projets européens (plus de 9.6 M€) et dont le dernier en date est celui de la connexion Bayonne-Pampelune-Donostia qui sera définitivement clos fin 2021.

Un nouveau projet européen est en cours de construction. Il sera axé sur la mobilité à vélo pour tous avec la volonté de développer une filière transfrontalière d'écoles à vélo et d'ateliers d'insertion pour la réparation et le recyclage des vélos.

- Le troisième axe concerne l'égalité. Le Département a depuis plusieurs années animé la coopération transfrontalière sur ce thème, tant avec le Gipuzkoa que la Navarre. Plusieurs séminaires ont été organisés (Saint-Sébastien, Bayonne...) permettant des rencontres entre acteurs des différents territoires, des échanges autour des problématiques rencontrées et des solutions mises en oeuvre (violences faites aux femmes, accès au sport, conciliation des temps). Afin de poursuivre cette dynamique, le Departement et la Diputacion Foral de Gipuzkoa ont convenu de mener une expérience pilote de coopération transfrontalière, de sensibilisation des jeunes aux inégalités de genre et aux violences faites aux femmes.

C'est dans le dernier axe sur la gourvernance et la participation citoyenne qu'est proposée l'initiative d'un budget participatif transfrontalier pour l'automne 2021.

Un budget participatif transfrontalier pour l'automne 2021

 

 

Expérimentation inédite, les deux élus ont souhaité intégrer la participation citoyenne dans la démarche transfrontalière.

Au-delà du contexte sanitaire, et dans une situation de fermeture des frontières, il est important d'entendre les citoyens sur les attentes autour du transfrontalier afin d'orienter les actions développées par les deux collectivités.

Ce budget participatif sera lancé à l'automne 2021, ouvert aux citoyens du Gipuzkoa et des Pyrénées-Atlantiques, et l'enveloppe avoisinera les 300 000 €. Les équipes des deux institutions ont d'ores et déjà engagé un travail d'élaboration de ce nouvel outil de participation citoyenne.

Plusieurs orientations seront définies notamment celle en faveur de l'expression de nos jeunes dans ces propositions citoyennes pour le transfrontalier.

Mobilité, sports, culture, environnement... autant de priorité qui sont l'objet d'un travail de construction dans les prochains mois.

Le transfrontalier au coeur de la relance

Cette rencontre, c'est aussi et surtout la volonté d'une action commune dans le cadre de la relance des territoires. Les deux collectivités ont chacune engagé des démarches de solidarité. Le transfrontalier est un des vecteurs de leur plan de relance.

Dès 2021, elles réactiveront par exemple le dispositif de soutien aux comités et fédérations sportives dans le transfrontalier aux côtés de l'Aragon et de la Navarre. La précédente édition avait donné lieu à près de 46 coopérations mises en place avec 18 disciplines engagées, la plupart au profit d'une dynamique de partage et de convivialité pour les jeunes. Le dispositif TANDEM sera relancé en septembre.

Il s'agira aussi de mettre en place des actions de soutien, notamment sur l'économie touristique, en travaillant de manière commune avec leurs agences respectives sur la structure d'un tourisme durable et responsable en construisant des actions partenariales autour de l'offre quatre saisons.

C'est enfin un message d'ouverture que les deux représentants ont souhaité donner : l'ouverture de leurs territoires dans ce contexte de confinement et le soutien continu aux initiatives de territoires transfrontalières qu'apportent les deux collectivités.