Déplacements - Déplacements

Magazine 64 - N°65

Sandrine Laporte

Technicienne des routes et bâtiments

Une  journée avec

Chargée d’opérations pour les bâtiments, elle est aussi la seule femme à assumer la fonction de contrôleur des routes dans le département. Nous l’avons suivie lors d’une journée de travail.

Il est 8 heures à l’agence technique d’Arzacq. Chacun avale son café. Dans quelques minutes, les équipes rejoindront leurs secteurs d’affectation sur les routes du département. Sandrine Laporte, elle, doit filer pour une réunion de chantier. Elle est chargée d’opérations pour les bâtiments, l’une des trois casquettes qu’elle coiffe au quotidien. Car elle est aussi contrôleuse des routes et référente pour l’aménagement de l’A 65 (lire ci-contre). Elle est la seule femme à assumer ces fonctions dans le département.

Il est 9 heures et le village de Morlanne baille encore sous la couette nuageuse du ciel estival. Sandrine Laporte gare sa voiture devant les grilles du château. Dans quelques jours, l’édifice rouvrira en partie au public. « Aujourd’hui, notre principal objectif est d’en sécuriser l’accueil  », explique-t-elle. Visite d’inspection donc : accès et issues de secours, escaliers, rampes, rien n’est laissé au hasard. 10 h 30. Elle s’enferme dans une salle avec tous les intervenants. Il est midi quand elle en ressort. « Que ce soit pour les routes ou les bâtiments, qui sont deux métiers très différents, j’aime organiser, planifier les tâches et trouver les meilleures solutions. Mais c’est toujours un travail d’équipe. On n’est jamais rien tout seul », dit humblement la quadragénaire et mère de famille.

Après la pause-déjeuner, direction Castetpugon, à l’extrême nord-est du département. « Je passe énormément de temps sur la route et mes journées sont très bien remplies. Mais j’ai avant tout la chance d’exercer un métier extrêmement intéressant et diversifié. C’est ce qui me plaît », sourit-elle. Dans l’habitacle de la voiture, le haut-parleur du téléphone portable se met à cracher. « J’arrive dans le secteur... t’es sur la [route départementale] 16 ? », interroge Sandrine Laporte. Une pelle-mécanique y est à l’œuvre. « Nous devons assurer la sécurité des usagers de la route en veillant à l’entretien des chaussées, accotements et fossés. Il faut surtout savoir que l’ennemi numéro 1 des routes, c’est l’eau ! Nous sommes très vigilants sur ce point », explique-t-elle. La journée n’est pas finie. Deux derniers crochets l’emmènent à Lalonquette et Sévignacq pour des chantiers de signalisation verticale et de fauchage. « Même s’il n’y a pas de problème, c’est important d’être auprès des équipes », souligne-t-elle.  Il est 17 heures quand elle rentre à l’agence d’Arzacq pour se glisser derrière son ordinateur. Encore une heure de tâches administratives, autre facette de son métier. Elle concède : « De toutes façons, la routine m’ennuie ».  Mais ça, ce n’est pas encore pour aujourd’hui. 

Propriétaire du château de Morlanne, le Conseil général est maître d’ouvrage des travaux de rénovation de cet édifice du XIVe siècle, érigé par Gaston Fébus. Le chantier doit être définitivement terminé cet hiver. Il comprend notamment la réfection du donjon et du chemin de ronde qui ont été rouverts au public cet été. Les salles intérieures abriteront également un espace muséographique doté d’une collection de meubles des anciens propriétaires du château, Hélène et Raymond Ritter.

En bref

1970. Naissance à Aire-sur-l’Adour (Landes). Enfance à Labarthète (Gers).

1990. BTS électrotechnique.

1992. Chargée d’affaires au sein de l’entreprise Labat à Artix.

1999 et 2002. Naissance de ses deux enfants.

2004. Entre au Conseil général comme technicienne des bâtiments.

2009. Agence d’Arzacq. Suivi des travaux de rétablissement des routes après la construction de l’A 65.

2014. Contrôleur des cantons de Garlin et de Thèze-est.

Tags

Un ouvrage d’art tous les deux kilomètres. Sur les 35 km que comprend l’A65 dans les Pyrénées-Atlantiques, on trouve 17 ponts. Ces derniers permettent aux routes départementales d’enjamber la Pau-Bordeaux, et inversement. Des conventions ont été signées entre le Conseil général et Aliénor, concessionnaire de l’autoroute. Depuis la fin 2009, Sandrine Laporte est chargée de finaliser les travaux de rétablissement des routes et les éventuelles reprises de terrain sur le domaine public autoroutier concédé. Il faudra encore quelques mois pour finaliser cet important dossier administratif.

Le saviez-vous?

Dix agences techniques dans le département

 Les 10 agences techniques du Conseil général qui couvrent la totalité des Pyrénées-Atlantiques sont chargées de l’entretien des routes départementales ainsi que des bâtiments dont la collectivité est propriétaire, à l’exception des collèges. Elles ont pour missions principales la surveillance, l’entretien et la réfection du réseau routier et des ouvrages d’art. Elles posent également des « rustines » en enrobé à froid sur les routes endommagées. L’agence d’Arzacq, située sur la commune voisine de Vignes, possède des antennes à Garlin, Lalonquette et Lescar, pour un total de 35 agents.

Bouton Haut de page