Magazine 64 - N°60

Amandine Lesmes

Agent maritime en emploi d’avenir

Une  journée avec

Elle fait partie des 21 jeunes déjà embauchés par le Conseil général. Au port de Saint-Jeande- Luz et Ciboure, rencontre avec une jeune femme enthousiaste et motivée.

C’est l’une des rares journées ensoleillées de juin. Et un jour un peu particulier pour Amandine Lesmes. À Ciboure, dans les bureaux du pôle Pêche et ports du Conseil général, la jeune femme met un point final à la première note qu’elle vient de rédiger pour le président. Objet : les rencontres nationales du fonds européen pour la pêche. Arrivée dans le service en janvier dernier, Amandine Lesmes est l’une des toutes premières bénéficiaires des emplois d’avenir. Désormais familière des autorisations d’occupation du domaine, des avenants aux contrats de concession et autres règlements de police portuaire, elle mène sa barque d’une main appliquée et sûre. « Ce n’était pas mon domaine et je dois avouer que j’ai été un peu perdue pendant les premiers mois. Mais je continue à apprendre tous les jours », raconte la jeune femme. « Dès le début, elle voulait tout savoir, tout de suite », rigole Chantal Etcheberry, sa tutrice du pôle Pêche et ports. Les choses sont allées très vite. Il y a à peine cinq ans, Amandine Lesmes est encore ambulancière, son premier métier. En portant un patient, elle se blesse au dos. Fin de carrière. À 27 ans, elle est déclarée travailleuse handicapée. L’an dernier, elle prend connaissance de l’offre du Conseil général par l’intermédiaire de Cap Emploi. Amandine Lesmes réside alors en Gironde et s’apprête à suivre, à Brive, une formation de réceptionniste en hôtellerie. Elle fonce, passe l’entretien d’embauche à Pau et reçoit, deux jours plus tard, une réponse positive. « Tout s’est décidé en une semaine ! » Aujourd’hui, l’horizon de la jeune femme s’éclaircit. « J’ai envie de continuer dans ce travail. Il faut avoir une bonne mémoire pour aller d’un dossier à l’autre mais c’est ce qui me plaît. Chaque jour est différent et l’on ne connaît pas la routine », s’enthousiasme-t-elle. « Il faut par exemple répondre en urgence à des demandes d’usagers du port, prendre un arrêté pour des travaux, rechercher un texte de loi ou un décret. » Cet après-midi, son équipe se rend à Hendaye pour participer à un conseil portuaire. Une visite du port, où des aménagements sont en cours, est ensuite prévue. Souffrant de douleurs au dos, Amandine Lesmes dispose d’un fauteuil de bureau adapté. Trois fois par semaine, elle suit des séances de kinésithérapie. Dès ce mois de septembre, Amandine Lesmes va commencer une formation pour préparer le concours de rédacteur de la fonction publique territoriale. La pérennisation reste l’objectif principal de ce type de contrat. « À tous ceux qui n’ont pu aller au bout de leurs d’études ou qui ont connu des accidents de parcours, les emplois d’avenir offrent une véritable chance », sourit Amandine Lesmes

En bref

1983. Naissance à Libourne
1999. BEP sanitaire et social
2001. Échoue au bac professionnel de secrétariat
2004. Diplôme d’État d’ambulancier. Travaille à Bordeaux, Libourne, Montde- Marsan et Biarritz
2010. Accident de travail
2013. Agent de gestion administrative au Conseil général des Pyrénées- Atlantiques.

Bouton Haut de page