Développement - Développement territorial

La Fibre 64

Le Département vous ouvre de nouveaux horizons !

Engagé depuis plus de 15 ans dans le déploiement du très haut débit, le Département des Pyrénées-Atlantiques doit faire face à un nouvel enjeu : faire évoluer les réseaux pour répondre aux besoins croissants d'accès à Internet des ménages et entreprises.

A quoi sert le très haut débit ?

La pratique habituelle dans des départements comme le nôtre est de déployer la fibre optique sur une partie du territoire complétée par un mix technologique (montée en débit, antenne-relais) pour les zones les plus difficiles d’accès.

Le Département des Pyrénées-Atlantiques a fait le choix de la fibre optique pour tout le monde en faisant du très haut débit une des priorités pour réduire la fracture numérique entre les citoyens et faciliter le développement économique et touristique du territoire.

La fibre est la technologie la plus performante pour transporter des données. Le câble, aussi fin qu’un cheveu, offre un débit de connexion très élevé avec une bande passante d’excellente qualité. Son intérêt majeur est donc de permettre aux internautes de bénéficier de nouveaux services qui nécessitent des débits élevés que les connexions actuelles ont parfois du mal à supporter.

A la maison, les programmes télé se regardent à la demande, la radio s’écoute sur Internet et les services en ligne (achats, renseignements, démarches administratives) sont toujours plus nombreux. Toutes ces activités peuvent se faire en même temps, par plusieurs personnes différentes, à différents endroits de l’habitation.

Il s’agit également d’un support incontournable pour les entreprises, à la fois pour passer et prendre des commandes, se faire connaître, transmettre et recevoir des documents, gérer toutes leurs relations avec les fournisseurs et leurs clients.

Les opportunités fournies par le très haut débit dépassent donc le simple cadre du loisir : la connexion à Internet représente aujourd’hui un confort de vie.

La Fibre 64 : un projet qui s'inscrit dans le Plan France Très Haut Débit

Le projet très haut débit des Pyrénées-Atlantiques s'inscrit dans le contexte national de son déploiement qui fixe une couverture en THD de l'ensemble du territoire à horizon 2026.

Le Plan France Très Haut Débit s'appuie sur une double dynamique privée et publique.

Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, l'initiative privée concerne 7 communes (soit 29 % des prises installées totales) : Anglet, Bayonne, Biarritz, Bidart, Boucau, Hendaye et Saint Jean de Luz.

Le Département porte un nouveau réseau public et a déposé un dossier de demande de financement auprès de l'Etat en juin 2016 et a obtenu un accord préalable du Premier ministre.

L'agglomération de Pau a son propre réseau fibre créé en 2003 et qui couvre une partie des habitants.

Le Département déjà engagé depuis 15 ans dans le haut et le très haut débit

Réseau d’initiative publique de première génération : Iris 64

IRIS 64 construit, exploite et commercialise le réseau haut débit des Pyrénées-Atlantiques dans le cadre d’une délégation de service public concessive (DSP) confiée par le Conseil départemental.

La délégation de service public d’une durée de 20 ans a été signée en 2004. À la fin de la DSP, le réseau deviendra propriété du Département.

IRIS 64, réseau dit de collecte, assis sur deux technologies, la fibre et le DSL, poursuit quatre objectifs :

·         permettre à une grande partie des habitants du département d’avoir accès au haut débit en technologie DSL afin de minimiser la fracture numérique,

·         favoriser la venue et la mise en concurrence entre opérateurs et fournisseurs d’accès à Internet pour offrir aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités les meilleures offres au meilleur prix,

·         améliorer le développement et l’utilisation des services liés aux TIC,

·         renforcer la compétitivité du territoire et accroître son attractivité.

Réseau d’initiative publique de deuxième génération

L’évolution des usages et des technologies a conduit le Département des Pyrénées-Atlantiques à s’engager dans une deuxième étape de sa stratégie de déploiement d’infrastructures numériques et de communication électroniques au moyen d’une nouvelle délégation de service public concessive.

Ce nouveau réseau dit de transport et de desserte, couvrira 100% du territoire et permettra aux habitants des Pyrénées-Atlantiques de disposer de la fibre optique à domicile. Les 204 000 prises prévues seront construites selon un calendrier qui reste encore à définir et qui s’échelonnera sur une période maximale de 7 ans, études comprises. Des déploiements homogènes sur l’ensemble du territoire départemental assureront une équité de traitement de tous.

Les clients finaux (particuliers, petites, moyennes ou grandes entreprises, administrations publiques) seront les bénéficiaires indirects de ce réseau qui leur assurera l’accès à des offres de services à très haut débit à la fois concurrentielles et innovantes, à des conditions tarifaires similaires, où que l'on se trouve en France, à celles pratiquées en matière de services haut débit.

Le portage du projet par un syndicat mixte : La Fibre64

La volonté du Département a été de constituer un syndicat mixte ouvert avec dix EPCI (Pau Béarn Pyrénées, Luys en Béarn, Béarn des Gaves, Nord Est Béarn, Haut Béarn, Pays basque, Lacq-Orthez, Pays de Nay, Vallée d’Ossau, Adour Madiran), pour offrir aux 664 000 habitants du territoire un service numérique de qualité.

Le syndicat La Fibre 64 jouera le rôle à la fois de maître d'ouvrage du chantier de construction des réseaux de communications électroniques, de développeur, d'intégrateur et d'accompagnateur de proximité des usages et des services numériques.

Cette structure gérera les financements provenant de l'Union européenne, de l'Etat, de la Région Nouvelle-Aquitaine, des EPCI et du Département pour un budget global estimé à 350 millions d'euros.

 

 

Les attributions du syndicat mixte La Fibre 64

Le syndicat mixte La Fibre 64 interviendra également dans le domaine de la téléphonie mobile en exerçant un accompagnement des collectivités membres, dans le cadre des programmes nationaux.Il gérera également les réseaux et technologies alternatives permettant de desservir le territoire jusqu'à l'arrivée de la fibre..

Les EPCI et le Département s'engagent à mutualiser des moyens pour créer les services répondant à leurs besoins.

Dans ce cadre, le syndicat devra répondre aux enjeux tels que la modernisation de l'action publique par les usages numériques, l'amélioration de la sécurité des données publiques, l'accompagnement dans le cadre des obligations de dématérialisation légale et réglementaire.

L’Agence publique de gestion locale des Pyrénées-Atlantiques, le Service départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), le Syndicat d’Energie des Pyrénées-Atlantiques et la Région Nouvelle-Aquitaine sont membres associés sur ces attributions.

Bouton Haut de page