Développement - Développement territorial

Equiper les Pyrénées-Atlantiques en réseaux numériques

Aménagement numérique des territoires

De quoi s'agit-il ?

Le schéma directeur territorial d’aménagement numérique dans la dernière mise à jour votée fin 2016, est l’outil de la stratégie départementale qui décrit à moyen et long terme la situation à atteindre en matière de couverture numérique du département des Pyrénées-Atlantiques. Il analyse ensuite le chemin à parcourir pour y parvenir (et la part prévisible qu’y prendront les opérateurs). Enfin, il définit des orientations sur les actions publiques à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs.

Le projet retenu par le Département est la construction d’un réseau en fibre optique jusqu’au domicile (FFTH = fiber to the home) dans les zones du Département où les opérateurs privés n’ont pas ouvert d’offre.

Une procédure d’attribution d’une délégation de service public (DSP) est en cours, elle permettra de choisir à la rentrée 2018 l’exploitant de réseau partenaire qui sera chargé de réaliser les travaux et de proposer l’accès au réseau à l’ensemble des opérateurs fournisseurs d’accès à Internet à partir de 2019 et jusqu'en 2026.  

 

Ce réseau viendra en complément du premier réseau fibre créé dans le département, IRIS64, en 2006 et qui avait permis de la même façon d’ouvrir l’accès à l’ADSL à une majorité de la population dans les zones hors agglomérations.

 

Parallèlement, le Département gère le réseau radio Wimax-WifiMax qui apportait une solution d’accès à Internet dans les zones trop éloignées du réseau ADSL. Suite au réaménagement des fréquences par l’ARCEP, ce réseau sera éteint fin 2019, des solutions technologiques alternatives seront proposées aux abonnés (4Gfixe ou satellite) dans l’attente de l’arrivée de la fibre.

 

Enfin, le Département travaille à la couverture des zones blanches de téléphonie mobile avec l’État et les opérateurs (anciens programmes Zone blanche Centre-bourg et France Mobile) ainsi qu’à la prise en compte des zones grises (nouveau programme 5000 zones).

A qui s'adresse cette action ?

L’investissement dans les réseaux THD doit servir d’appui à l’ensemble des secteurs économiques. Le numérique est porteur d’emplois ; dans le secteur des services, certes, mais également dans celui de l’industrie ou de l’agro-alimentaire. Il encourage l’innovation et transforme les modes de conception, de production et de commercialisation des produits et services fabriqués dans les Pyrénées-Atlantiques. Le numérique est une opportunité pour construire une croissance intelligente, durable et solidaire. 

La simultanéité des usages (smartphone, tablette…) va amplifier le besoin de bande passante. Là où un, deux ou trois appareils sont connectés aujourd’hui dans les foyers des Pyrénées-Atlantiques, il y en aura une vingtaine dans 10 ans. D’autres usages, comme le partage d’un même événement télévisuel par de la vidéoconférence résidentielle, le cloud computing (stockage sur des serveurs distants), le phénomène « big data » (volume croissant de données présentes sur Internet), la télémédecine ou la domotique par l’utilisation des « réseaux intelligents » s’imposent progressivement dans la vie de chacun.

Comment en bénéficier ?

Une mise en œuvre partenariale

 À Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau, Bidart, Saint-Jean-de-Luz et Hendaye, les fournisseurs d’accès à Internet raccordent les logements et les entreprises par la fibre optique.

À Pau et dans une grande partie de l’agglomération, le Très Haut Débit est déjà disponible.

Dans le reste du département, c’est l’investissement public qui financera la construction des réseaux. Ils seront ensuite loués aux opérateurs privés qui proposeront leurs services aux usagers.  Les tarifs d’abonnement seront proches des tarifs actuels.

 Un chantier qui  mobilise tous les acteurs publics.

Aux côtés de l’Europe, de l’État et la Région Nouvelle Aquitaine qui financeront une partie du projet, le Département a créé en juin 2018 un syndicat mixte LaFibre64, avec toutes intercommunalités du département. Le Syndicat d'énergie des Pyrénées-Atlantiques (SDEPA) mutualisera les compétences et les ressources pour réutiliser notamment les infrastructures des réseaux déjà existants (eau, électricité, téléphone…).

La délégation de service public devrait être attribuée à la rentrée 2018 à l’exploitant du réseau retenu et les premières études s’étendre jusqu’à la fin de l‘année. Les premiers travaux démarreront ensuite pour une durée de maximum 7 ans.

Qui contacter ?

Jérôme ESTEREZ

Pôle Aménagement numérique

05 59 46 50 65

Vos services en ligne

Bouton Haut de page