Visite de Mme Elisabeth Borne, Ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des Transports

La politique vélo du Département des Pyrénées –Atlantiques, 10 années d'investissement

-          Un schéma départemental cyclable 2008- 2018 : 10 ans -16 millions d’euros engagés:

600 kilomètres d’itinéraires, 400 kilomètres jalonnés et 200 kilomètres aménagés en voie verte

 

-          Les  premières Assises du Vélo en septembre dernier : lancement du futur Plan Vélo 64 qui sera présenté en 2019 - 150 personnes engagés (socio professionnels, institutionnels, associations, etc.) pour travailler sur 4 ateliers de concertation organisés selon 4 axes :

·         Maillage cyclable territorial

·         Education à vélo

·         Inclusion à vélo

·         Attractivité touristique (lancement lors des Assises de la marque Vélo64)

L’expérience et le portage des projets européens sur la politique Vélo

Chef de file d’un partenariat  transfrontalier  Espagne/France pour développer les mobilités actives transfrontalières

12 partenaires et / 9.5 M€ financés à 65% par l’Europe – FEDER, pour des actions concrètes de développement des mobilités actives que le Département coordonne :

-          Aménagement d’une boucle verte connectant les 3 villes du Pays basque : Bayonne-Pampelune, Saint-Sébastien,

-          Création d’une banque de données cyclables transfrontalières, intégrées dans un calculateur d’itinéraire également transfrontalier en lien avec la Région et l’Agglomération Pays Basque,

-          Mise en œuvre transfrontalière des actions pédagogiques.

 

Chef de file du partenariat transnational Espace Atlantique : 6 pays pour faire de l’EuroVelo1 une destination touristique d’excellence :

Les Pyrénées atlantiques sont un des Espaces charnière stratégiques entre l’Espagne, le Portugal,  l’Afrique du Nord et le reste de l’Europe. Cette position géographique particulière explique sans doute l’intérêt spécifique du Département pour les dimensions transfrontalière et transnationale, et les compétences techniques de haut niveau dont il s’est doté.

En 2013, le Département a invité les représentants  des 6 pays européens, concernés par l’EuroVelo 1 reliant le Cap Nord au sud du Portugal, à construire un projet commun. 3 ans plus tard, l’Europe retient 45 projets sur 450 et accepte celui de l’EuroVelo1, ATLANTICONBIKE. Il s’agit du plus important projet européen concernant un itinéraire cyclable. Il réunit 22 partenaires, un budget de 4,5 M€. Un véritable défi pour faire exister l’itinéraire et la destination EuroVelo1, construire une offre, mesurer la fréquentation et les retombées économiques.

L’action par la coopération territoriale

Les indispensables continuités cyclables et leur valorisation auprès de tous les usagers existent du fait de coordinations locales, régionales mais aussi nationales.

Ainsi le Département participe activement depuis l’origine à la Vélodyssée lancée en Pyrénées-Atlantiques, à l’émergence d’un itinéraire Pyrénéen, au Réseau Vélo et Territoires qui regroupe 67 Départements, 10 Régions, 3 métropoles (Grand Lyon, Nantes, Troyes), 13 EPCI (Grand Chambéry, Agglo Royan…), tous engagés ensemble pour le développement de la mobilité à vélo notamment à travers l’achèvement du schéma national Vélo à l’horizon 2030.

Fort de son expérience et de son engagement, le Conseil départemental a été un des acteurs des Assises de la mobilité du Pays basque et a participé plus particulièrement aux contributions du groupe de travail Vélo organisées par Mme la Député Florence Lasserre-David en 2018 sur notre territoire.

L’annonce du Plan national vélo le mois dernier est donc une très bonne nouvelle.

Le Département des Pyrénées-Atlantiques  à travers son Plan Vélo 64 souhaite naturellement poursuivre son engagement au développement de la pratique du vélo quotidien sur son territoire.

Reconnaître la place des Départements dans la politique Vélo au sein de la L.O.M –

1.      Leur  reconnaissance dans l’aménagement des itinéraires 

Deux types de sections d’itinéraires cyclables sont complémentaires :

-          Les sections urbaines : généralement réalisées par les communes à des fins de mobilité, elles sont intégrées à des projets urbains,

-          Les sections hors zones urbaines (péri-urbain et rural) : essentiellement aménagées et entretenues par les Départements, elles participent efficacement au développement des mobilités actives (piétons/vélo) dans des zones souvent difficiles (discontinuité du fait de rocades, voies ferrées, trafic important,…) et le plus souvent au droit de Routes départementales. Elles tiennent aussi un rôle important dans une logique de développement de l’économie touristique et d’attractivité territoriale.

Chef  de file des solidarités territoriales, les Départements assurent un rôle de coordonnateur et d’appui en ingénierie afin d’assurer les continuités d’itinéraires, la complémentarité des initiatives et des moyens avec le bloc communal.

Pour cela, il serait souhaitable d’affirmer  le rôle structurant du  Schéma national  Vélo au sein de la loi, et de prévoir son inscription aux SRADDET qui pourraient ainsi en organiser sa réalisation. Le Schéma national Vélo prévoit des itinéraires majeurs qui, comme constaté dans notre territoire, permettent aussi de développer la mobilité au quotidien, notamment en milieu rural et ce, quelques soient les motivations des déplacements.

 

2.      Leur reconnaissance dans la sensibilisation auprès des publics

Par ailleurs, s’ils sont compétents en infrastructures routières, les Départements organisent également, en cohérence avec leurs compétences, des opérations auprès des collégiens et des publics en situation de fragilité pour développer la pratique cyclable. C’est le cas dans le 64 :

-          « A Vélo c’est la classe » : 250 collégiens concernés par an, côté français, par des actions de sensibilisation  tout au long de l’année

-          Ecoles du vélo : formations d’initiateurs de la mobilité à vélo, acquisition de matériel pour soutenir la création et le fonctionnement d’Ecoles du vélo, fédération de ces acteurs autour d’un réseau départemental et transfrontalier

-          Opérations de sécurité : achat de machines pour le gravage de vélo (lutte contre le vol), etc. 1200 vélos marqués en 2 ans.

-          Formation de 60 techniciens concepteurs d’aménagement avec le CEREMA, issus des villes et du CD64.

Bouton Haut de page