Les Pyrénées-Atlantiques s'engagent pour l'agriculture

Le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, un partenaire naturel du monde agricole

Les différentes politiques volontaristes mises en place par l'Exécutif le prouvent avec notamment, le dispositif d'urgence destiné à soutenir la filière palmipède sur toute la chaîne de valeur de l'amont à l'aval, durement touchée par les récents épisodes de grippe aviaire.

Mais le Département va au-delà en accompagnant les enjeux prioritaires qu'il a définis : le développement de pratiques respectueuses de l'environnement, la valorisation de la biodiversité et des productions locales et la solidarité avec les publics en difficulté.

La Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques est également un acteur incontournable du développement agricole sur le territoire départemental.

Cet engagement se traduit également par la signature d'une convention d'objectifs et de moyens entre le Conseil départemental et la Chambre d'agriculture, qui vient préciser les priorités et le soutien financier du Département sur différentes actions menées par la Chambre. D'une durée d'un an, elle engage le Département à hauteur de 160 000 €.

Les grands enjeux du partenariat

Le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques s'engage cette année sur :

  • l'Agro réseau : animation d'un réseau sur les thématiques de l'agronomie et l'agroécologie pour accompagner les agriculteurs dans une réflexion de changement des pratiques culturales durables au travers des sujets suivants (fertilité du sol, couverts végétaux, rotation/diversification des assolements, réduction du travail du sol, gestion des intrants et des prairies, autonomie alimentaire, agroforesterie).
  • les solidarités sociales auprès du monde agricole avec la prise en compte de leurs difficultés via les dispositifs:

            - ASD, "Agriculteurs en Situation Difficile" : prise en charge assurée par la Chambre d'agriculture sur des dossiers qualifiés en CDOA (Commission Départementale d'Orientation de l'Agriculture), via un audit puis un plan de redressement.

            - ERAF, "Ensemble pour la Relance des Agriculteurs Fragilisés" : dispositif partenarial avec la MSA (Mutualité Sociale Agricole) d'accompagnement des agriculteurs fragilisés au travers d'un accueil, via un numéro vert, puis visite sur l'exploitation par un binôme (assistant social-conseiller), établissement d'un diagnostic et mise en place d'un plan de relance de l'exploitation.

  •  la promotion de la Blonde d'Aquitaine dans son berceau de race : lancement des actions de promotion renforçant les moyens d'animation de la démarche, et de la nouvelle marque DPA Blond'Aqui.

C'est un travail partenarial qui est mené depuis quelques mois déjà par la Chambre d'agriculture. La mise en place de la marque "Blond'Aqui" est destinée à mettre en avant les Blondes d'Aquitaine, race emblématique du département. Cette marque d'éleveurs, a pour objet de signaler l'origine départementale des viandes de boeuf de race Blonde d'Aquitaine au coeur du berceau historique, au centre du département des Pyrénées-Atlantiques. Cette démarche est la seule en France qui territorialise la race Blonde d'Aquitaine.

Afin d'être estampillées "Blond'Aqui", les produits doivent répondre à un cahier des charges :

- des animaux nés, élevés, engraissés dans le département des Pyrénées-Atlantiques,

- des animaux de race Blonde d'Aquitaine, avec l'adhésion des éleveurs à la Certification Parenté Bovine, pour tracer l'origine raciale.

- des éleveurs engagés dans la Charte des Bonnes Pratiques d'Elevage.

  • l'enjeu du foncier avec la création de l'observatoire du foncier agricole : dédié à l'identification des opportunités locales de consolidation foncière et à l'inventaire départemental de l'installation/transmission cartographié dans un outil SIG. Il s'agira aussi d'encourager la promotion des échanges fonciers par la mise en oeuvre d'aménagements fonciers agricoles et forestiers par des analyses de la structure générale du parcellaire et la sensibilisation des exploitants agricoles à l'intérêt des échanges parcellaires.

Ce partenariat, sans cesse renouvelé, met l'ingénierie et l'expertise agricole au service du territoire.

Cette démarche transversale basée sur les solidarités sociales et territoriales participe au maintien de nos agriculteurs, forces vives du territoire des Pyrénées-Atlantiques.

Lancement officiel de "Blond'Aqui, fierté des éleveurs pyrénéens", la marque territoriale Blonde d'Aquitaine des Pyrénées-Atlantiques

Ce jeudi 1er mars, le département des Pyrénées-Atlantiques se joint à l'association Blonde Berceau de race 64, qui regroupe les différents acteurs de la filière bovine Blonde d'Aquitaine du département, pour annoncer le lancement officiel de la marque "Blond'Aqui", marque collective du territoire qui met en avant les Blondes d'Aquitaine, race emblématique du département.

Les partenaires du projet seront présents afin de communiquer et échanger sur les différentes actions menées et leurs intérêts économiques dans le maintien d'un territoire pyrénéen dynamique et vivable.

Une marque territoriale

Pour valoriser l'élevage de Blondes d'Aquitaine sur le département, "Blond'Aqui" a été créée par l'association Blondes Berceau de Race 64, en étroite collaboration avec les organisations de producteurs du département.

Cette marque d'éleveurs a pour objet de signaler l'origine départementale des viandes de boeuf de race Blonde d'Aquitaine au coeur du berceau historique. Cette démarche est la seule en France qui territorialise la race Blonde d'Aquitaine.

Afin d'être estampillés "Blond'Aqui", les produits doivent répondre à un cahier des charges :

- des animaux nés, élevés, engraissés dans le département des Pyrénées-Atlantiques,

- des animaux de race Blonde d'Aquitaine, avec l'adhésion des éleveurs à la Certification Parenté Bovine, pour tracer l'origine raciale,

- des éleveurs engagés dans la Charte des Bonnes Pratiques d'élevage.

Le cahier des charges, travaillé en collectif avec les éleveurs, se veut être un gage de qualité pour les consommateurs. En effet les critères de finition s’appuient sur le cahier des charges des Labels Rouges de la race Blonde d’Aquitaine, et garantissent une maturation idéale pour le développement de la tendreté et du goût de la viande.

« Blond Aqui ’ » a pour objectif de valoriser les pratiques et savoirfaire de l’élevage typiques du département, autour du pâturage et de la présence quotidienne de l’éleveur auprès de l’animal. Il est important aujourd’hui de savoir faire et de le faire savoir, pour cela, les éleveurs, s’engage dans une démarche de progrès permanente de leurs pratiques, en adéquation avec les attentes sociétales. En effet, l’élevage contribue à la vitalité des territoires et les éleveurs s’efforcent de communiquer sur les bénéfices de leur métier et notamment sur les sujets environnementaux, via l’accès garanti au pâturage des animaux, la préservation de la biodiversité ou encore la fertilité des sols, mais également sur le bien-être animal dans une logique de réassurance des consommateurs sur l’élevage.

Afin de communiquer sur la marque et ses valeurs, l’association Blonde Berceau de Race 64 a travaillé sur un partage via les réseaux sociaux des aventures de son égérie, Fayotte, qui livrera les qualités de son élevage pyrénéen et les secrets de son territoire. 

Une structuration pour la promotion dans le département

Au-delà de la marque « Blond Aqui ’ », la filière départementale de l’élevage bovin s’est réunie et structurée autour de la création d’une association Blonde Berceau de Race 64. Les acteurs économiques de la filière de l’élevage du département, la sélection, les comices, la Chambre d’agriculture et les syndicats, entre autres, ont pour objectif de promouvoir la Blonde d’Aquitaine dans le département via plusieurs biais.


La promotion développée par l’association s’inscrit au cœur de l’appropriation collective de l’élevage et de la race Blonde d’Aquitaine dans le département, à la fois dans son aspect patrimonial historique et futur. En effet, l’aspect historique se définit notamment à travers de nombreux événements historiques et savoir-faire qui perdurent, tels que la Junte de Roncal ou encore la transhumance. L’appropriation collective évolue également dans la modernité et le dynamisme des éleveurs locaux qui ouvrent les portes de leurs élevages et s’ouvrent sur des secteurs nécessaires à la filière, notamment la boucherie, jusqu’alors cloisonnée, mais sur des domaines plus excentriques de l’élevage, tel que la géologie, le paysagisme ou encore l’art à travers la photographie, la poésie ou la peinture.

La mise en place d’événements, en partenariat avec les acteurs locaux, permet de communiquer auprès du grand public et d’assurer les marchés de demain.Ces moments conviviaux sont aussi accompagnés de diverses dégustations, valorisant les qualités organoleptiques de la Blonde d’Aquitaine.
En 2018 la promotion de la Blonde d’Aquitaine, son élevage et ses produits prendra une nouvelle ampleur par la promotion de la marque « Blond Aqui ’ » et de ses différents engagements pour le territoire.

L’outil de promotion de la filière Blonde d’Aquitaine

L’association Blonde Berceau de Race 64 est également au cœur de la construction de l’outil national de promotion de la race Blonde d’Aquitaine, avec une « Maison de la Blonde » en projet à Sauveterrede-Béarn, au cœur du département.
Dans une logique de co-construction et d’enrichissement, un groupe de travail, composé d’acteurs de la filière Blonde d’Aquitaine et d’élus locaux, se réunira durant l’année autour d’ateliers afin d’aborder les différents aspects de la construction et du fonctionnement de l’outil de promotion.
Afin de devenir un véritable acteur développement territorial, la réflexion sera ouverte à tous les potentiels usagers et partenaires lors d’un atelier consultatif.
Au delà d’être une structure pour la race, la « Maison de la Blonde » veut être un lieu touristique qui alliera alimentation, terroir, qualité et innovation, grâce à la thématique des 5 sens ou encore le travail sur le produit alimentaire.
Le projet sera annoncé officiellement en septembre 2018, lors du concours National Blonde d’Aquitaine, à Moncoutant dans le département des Deux-Sèvres.

Bouton Haut de page