Les enjeux du numérique

Le Plan Très Haut Débit sur le 64

Le Département des Pyrénées-Atlantiques s’engage à une couverture intégrale de la population en fibre optique, cela sera réalisé grâce à un budget de 350 millions d’euros. Un Syndicat Mixte Ouvert sera créé pour mener à bien cette mission.

Jean-Jacques Lasserre, Président du Département a souligné : « au titre de sa responsabilité en matière de solidarité territoriale et sociale, il était légitime que le Département joue ce rôle moteur et transversal pour faire rentrer notre territoire dans l’ère du numérique ; notre volonté : que ce projet d’envergure puisse se faire également au profit de notre économie locale, de notre population et pour le développement de nos territoires ».

Un partenariat avec la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP)

La FIRIP créée en 2012 rassemble plus de 200 entreprises et promeut l’importance économique de la filière numérique. Dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, le chantier de déploiement du Très Haut Débit estimé à plus de 25 milliards d’euros est un des principaux axes d’action des industriels de la FIRIP.

Hervé Rasclard, Délégué général de la FIRIP a évoqué : « le grand chantier du Très Haut Débit va générer plus de 20 000 emplois en France sur les trois prochaines années. Il faut toucher du doigt l’enjeu de ce projet et le potentiel d’emploi qu’il va susciter.» Il a aussi tenu à féliciter le Département des Pyrénées-Atlantiques qui est un pionnier dans la démarche.

La formation et l’emploi au cœur du projet d’aménagement numérique

L’envergure de ce projet nécessite de mobiliser une ressource humaine locale qualifiée. Un partenariat avec les acteurs de l’emploi et de la formation a été mis en place. La Région Nouvelle-Aquitaine, la DIRECCTE, Pôle emploi, la Fédération départementale du Bâtiment et des Travaux Publics, la Fédération Industrielle des Réseaux d’Initiatives Publiques et le GRETA Sud Aquitaine ont décidé d’adhérer au projet.

Le GRETA Sud Aquitaine est aujourd’hui le seul organisme de formation à avoir deux plateaux de formation labellisés Objectif fibre. En 2017, 50 personnes ont été formées. Valérie Demangel, directrice opérationnelle du GRETA a affirmé : « Il faut former à demain, anticiper ces nouveaux métiers de la fibre afin d’apporter au territoire les compétences qui lui seront nécessaires ».

Des actions de communication sont en cours afin de faire connaitre de nouveaux métiers encore peu connus comme piqueteur, câbleur et raccordeur de réseaux, technicien de maintenance réseau.

La promotion de ces métiers et l’accompagnement à l’emploi sont donc des enjeux importants du projet du déploiement de la fibre optique sur le territoire des Pyrénées-Atlantiques.

Une clause d’insertion volontariste pour le 64

Le Département a intégré une clause d’insertion dans la future délégation de service public. Avec comme ambition d’allier le social et l’emploi et de décliner prochainement en Pactes Territoriaux d’Insertion ; le Département s’inscrit donc naturellement dans la démarche.

Le Conseil Départemental connaissant bien les problématiques d’insertion, a décidé de toucher tous les publics : les jeunes, les seniors, les femmes, les hommes, les personnes en situation de handicap.

L’enjeu pour le territoire est triple :

- Assurer les retombées les plus longues possibles du projet sur le territoire

- Développer l’insertion des demandeurs d’emploi des Pyrénées-Atlantiques

- Donner les moyens aux entreprises locales d’avoir du personnel local qualifié

Jean-Jacques Lasserre a d’ailleurs tenu à souligner le caractère pérenne de ce chantier qui développera de nouveaux métiers pour de nombreuses années à venir.

Le bus du CREDO (Cercle de Réflexion et d’Etude pour le Développement de l’Optique)

Un Bus baptisé « La Fibre en Mouvement » a été développé sous l’égide du CREDO et de plusieurs partenariats afin d’appréhender le fonctionnement d’un réseau optique, de tester les applications, de découvrir les nouveaux usages et les potentialités portées par le Très Haut Débit.

Il exprime l’expertise des industriels capables de déployer un réseau THD pérenne, porteur d’innovations, répondant aux besoins d’avenir et propice au développement de nouveaux usages. Ce bus est une véritable vitrine d’un réseau de nouvelle génération et témoigne de la capacité d’innovation et de production des industriels français.

Le Département des Pyrénées-Atlantiques et la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP) ont ainsi eu la volonté de créer un espace de rencontre, d’information et d’échange autour des enjeux du numérique sur le territoire des Pyrénées-Atlantiques qui aura lieu sous forme de colloque le 26 avril 2018 à Pau. 

Bouton Haut de page