La Rhune : Comité de concertation du 5 mars 2019

Ce 5 mars s’est tenu le premier comité d’échange et de concertation avec les associations et les socio-professionnels du projet La Rhune.

Un projet pour La Rhune : fondement, objectifs

Le Département est propriétaire de l’équipement touristique « train de La Rhune », créé en 1924. Presque centenaire, cet équipement doit faire l’objet d’investissements lourds sur la voie et les trains pour pouvoir continuer à être exploité par le délégataire, l’Établissement Public des Stations d’Altitude (EPSA).

A partir de cette situation, il a ouvert un débat qui a rapidement dépassé la question du train pour s’étendre à l’ensemble du massif de La Rhune. Dans cet esprit, le Département a souhaité constituer un comité de pilotage impliquant toutes les collectivités publiques en responsabilité sur les différentes problématiques de La Rhune. Ainsi, ce comité de pilotage est composé de l’Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Gouvernement de Navarre, le Département des Pyrénées-Atlantiques, la Communauté d’Agglomération Pays Basque, les communes de Sare, Ascain, Urrugne et Bera.


Dès le départ, l’Etat a demandé l’élaboration d’un schéma d’aménagement. C’est dans ce cadre que le Département a lancé une étude environnementale et paysagère confiée à l’Agence de paysage Andueza-Agor. Cette étude a naturellement tenu compte de l’élargissement de la réflexion à l’ensemble du massif de La Rhune.

Durant l’année 2018, plusieurs comités de pilotage se sont tenus pour travailler les orientations proposées par le Cabinet, ce dernier ayant lui-même rencontré la plupart des acteurs associatifs et socio-professionnels sur le terrain. C’est donc aujourd’hui le premier temps officiel d’échanges et de concertation entre le comité de pilotage et les associations et socio-professionnels.

L’étude environnementale et paysagère consolidée – Premiers résultats

La première phase de l’étude environnementale et paysagère a proposé une lecture de La Rhune, en trois niveaux altimétriques et une mise en exergue des enjeux-orientationsobjectifs que l’on peut leur assigner. La méthode développée par l’Agence de paysage Andueza-Agor consistait à :

- décrypter les enjeux qui touchent des périmètres différents,

-  établir un inventaire exhaustif, dynamique, en superposant les différents regards sur le paysage réel, - élaborer une grille de lecture commune de ce massif.


C’est donc une lecture en trois niveaux (col, parcours, sommet) de l’ensemble du massif qui fait émerger cinq enjeux pour La Rhune :

- garantir un développement équilibré et durable du multi-usage,

- maintenir la qualité environnementale et paysagère,

- valoriser la dimension patrimoniale, - intégrer le caractère transfrontalier,

- pérénniser l’équipement Train + Voie.

Un projet pour La Rhune

En s’appuyant sur cette étude, le comité de pilotage a ainsi défini un projet pour La Rhune, projet caractérisé par la définition de principes pour chacun des trois niveaux. La prochaine phase de l’étude devra traduire en actions ces principes et identifier les différentes maitrises d’ouvrage qui réaliseront ces opérations. Le document complet est joint en annexe.


SOMMET : Réussir la synthèse d’un sommet naturel et visité

- Restaurer le caractère montagnard du sommet (rustique, sobre).

-  Offrir aux usagers un parcours de découverte accessible, intégré, respectueux du site,  qui allège la pression sur l’hyper sommet.

-  Préserver et requalifier les caractéristiques environnementales, paysagères, patrimoniales et transfrontalières du site.

-  Définir et qualifier les besoins en matière d’accueil et de services associés. -  Favoriser/soutenir le pastoralisme.


PARCOURS : Garantir le multi-usage

- Remettre à niveau technique l’équipement : Voie + Train

-  Maintenir la qualité environnementale et paysagère (biodiversité, milieux forestiers, paysages ouverts, eau…).

-  Organiser la gestion concertée des usages : randonnée, évènements sportifs et culturels, élevage, chasse

-  Favoriser/soutenir le pastoralisme.


COL/PIEMONT : Repenser l’harmonie des lieux et des usages

- Préserver la richesse de l’environnement naturel et paysager (Col).

-  Définir et qualifier les besoins en matière d’accueil, de communication et de services associés (Col)

-  Promouvoir le col comme support de valorisation touristique du territoire et des filières de production locales (agriculture, carrières, tissage….).

- Elargir au piémont la réflexion sur l’accès au train, aux sentiers.

-  Travailler sur la notion de « portes d’entrée » du Massif à la fois pour l’accès, l’information,  les  services et la valorisation.

Calendrier et prochaines étapes

A l’issue de cette journée, le comité de pilotage lancera la deuxième phase d’étude du Cabinet Andueza-Agor : elle consistera en la présentation d’esquisses à différentes échelles et temporalités qui conduiront à un schéma d’aménagement du site qui devra être présenté en Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites (CDNPS).

Le Cabinet animera pour cela des ateliers auxquels seront invités les associations et socio-professionnels : ces ateliers se tiendront dans les trois mois qui viennent pour définir l’ensemble des actions à mettre en œuvre pour le projet La Rhune et se dérouleront par périmètre (col/parcours/sommet).

Pour rappel le schéma d’aménagement est le préalable à toutes les opérations qui se déclineront par la suite sur le site.

Bouton Haut de page