Inauguration du collège Ernest Gabard

Jean-Jacques LASSERRE, Président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a inauguré le collège Ernest Gabard de Jurançon le vendredi 1er juin en présence de Pierre BARRIERE, Directeur Académique des Services de l’Education Nationale des Pyrénées- Atlantiques, et Michel BERNOS, Maire de Jurançon.

Après presque trois ans de travaux d’un montant de plus de 13,7 millions d’euros, le collège est aujourd’hui en activité. Les élèves et la communauté éducative peuvent à présent bénéficier d’un cadre d’apprentissage renouvelé, moderne, confortable et efficient.

Ces lourds travaux de restructuration sont le fruit de la vision ambitieuse du Conseil départemental pour ses collèges publics. Grâce au Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) voté en 2016 d’un montant de 100 millions d’euros sur trois ans, ce sont l’ensemble des collèges publics du département qui sont ou seront concernés par des travaux de mises aux normes d’accessibilité ou de sécurité, ou d’aménagements pour mieux répondre aux besoins pédagogiques actuels.

Un collège ouvert il y a 40 ans

Le collège Ernest Gabard a été ouvert à la rentrée de septembre 1974 pour satisfaire l’accueil des collégiens du sud de l’agglomération paloise, en plein développement à cette époque. Depuis sa construction, outre les divers travaux courants de mise en sécurité, de maintenance et d’entretien des bâtiments, une extension du CDI et du service de restauration a été réalisée entre 1994 et 1997.

Après 40 ans de fonctionnement, c’était un établissement en bon état d’entretien, mais avec des locaux peu adaptés à l’enseignement pédagogique en vigueur, avec des salles trop petites, des circulations étroites, un préau insuffisant et un gymnase peu adapté à la pratique sportive. De plus, le bâtiment abritant les logements de fonction était implanté « au milieu » de la cour de récréation.

Il y avait donc lieu de restructurer l’ensemble afin de satisfaire les besoins pédagogiques actuels, dans une organisation plus fonctionnelle des différents espaces.

Cette restructuration a eu également pour objet de résoudre les problèmes d’ordre réglementaire, notamment la mise aux normes de sécurité, d’accessibilité aux personnes handicapées et de règlementation thermique.

De plus, après la fermeture du collège Jean Monnet, le collège Ernest Gabard a été choisi pour y accueillir la SEGPA de cet établissement : y sont aujourd’hui enseignés les champs professionnels Habitat, Vente-Distribution-Magasinage et Hygiène-Alimentation-Services dans des ateliers neufs et spacieux.

Un projet ambitieux pour le collège Ernest Gabard

Un collège moderne

        - Création d’un réseau haut débit pour l’ensemble des locaux

        - Mise en place de vidéoprojecteurs interactifs, vidéoprojecteurs et ordinateurs dans les salles de classes

        - L’expérimentation de paillasses mobiles dans les classes de sciences

        - Un terrain de sport sur le toit

        - Des bâtiments à faible consommation d’énergie (niveau de performance énergétique BBC rénovation) : 80 kW hep/m²/an, soit une division par deux des consommations antérieures

        - Des équipements techniques performants, peu énergivores et nécessitant une maintenance ultérieure simplifiée

        - Une restauration collective de qualité

        - Un investissement de plus de 150 000 euros pour renouveler le mobilier de l’établissement et répondre aux exigences pédagogistes

A l’évocation de ce programme orienté vers un confort d’accueil et d’utilisation amélioré, mais également vers des coûts de maintenance et d’exploitation optimisés, une réalisation de qualité et l’implication de tous les acteurs étaient indispensables.

L’intervention a été réalisée en trois phases principales, en site occupé avec recours à des installations provisoires en prenant en compte la sécurité des personnes d’une part, et la gestion des nuisances liées au chantier d’autre part : les notions de respect de l’activité pédagogique et de chantier propre étaient les préoccupations majeures au quotidien.

L’ensemble de l’établissement a été déménagé dans un collège modulaire de septembre 2015 à décembre 2016 et ce, dans de bonnes conditions. S’agissant du gymnase et le temps de son indisponibilité, (jusqu’en février 2018), le collège a recouru aux installations sportives communales. Enfin concernant les ateliers de la SEGPA « habitat », le temps des travaux, les collégiens ont eu recours aux installations du lycée de Gelos.

Quelques éléments de programme

Le contexte éducatif :

           - Réévaluation de la capacité d’accueil : 750 élèves sur 26 divisions en enseignement général (dont ULIS et UPF), et 112 élèves sur 7 divisions de SEGPA, soit un total de 862 élèves.

           - Prise en compte des projets et offres pédagogiques de l’établissement.

Le secteur de recrutement de l’établissement concerne aujourd’hui les communes de Jurançon, Laroin, Bosdarros et une partie de la commune de Gan. Un travail est actuellement mené en concertation afin de peut-être élargir le secteur de recrutement.

Le numérique au coeur du collège

Le projet numérique du collège est construit autour de deux axes :

- le développement global des usages du numérique partagé par tous les enseignants et les élèves :

       - complément de l’équipement en systèmes de projection interactif dans les salles de sciences physiques et technologie,

       - complément de l’équipement en valises de tablettes numériques.

- un accent particulier mis sur l’usage du numérique en langues vivantes pour améliorer l’expression orale et sur l’usage des tablettes au CDI.

Une restauration engagée

Lancé par le Conseil départemental, le label « Manger Bio&Local, Labels et Terroir » a été rapidement adopté par le service de restauration du collège.

Engagé depuis huit ans dans ce projet, les efforts du personnel départemental afin d’offrir des repas de qualité ont été récompensés en 2015 avec l’obtention du label « Etablissement Bio Engagé », une première en Aquitaine. Aujourd’hui, onze collèges dans le département ont obtenu ce label et utilisent plus de 20 % de produits bio.

Bouton Haut de page