Cap sur l'inclusion numérique !

La stratégie d’inclusion numérique du Département des Pyrénées-Atlantiques

Le Conseil départemental a lancé, le 11 octobre dernier, une stratégie d’inclusion numérique sur l’ensemble du territoire des Pyrénées-Atlantiques.


Ce lancement a réuni plus d’une centaine d’acteurs et a été l’occasion de rappeler l’urgence d’agir pour l’inclusion numérique des personnes vulnérables.


Avec l’appui d’Emmaüs Connect et du cabinet WeTechCare, une première phase de diagnostic des différentes actions menées sur le territoire a été lancée. Aujourd’hui, les différents acteurs se retrouvent afin de mettre en place une co-construction du réseau de l’inclusion numérique mais aussi amorcer des phases d’expérimentation sur deux territoires pilotes.


L’Etat est aussi partie prenante de ce travail avec notamment les différents services territoriaux qui participent à la démarche du Département, mais aussi par les travaux entamés par le Secrétaire d’État au numérique Mounir MAHJOUBI qui appelle de ses vœux à une organisation territoriale de l’inclusion avec comme chef de file les Conseils départementaux. Ainsi, le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques est aujourd’hui en tête de pont de l’inclusion numérique au niveau national et est fléché par le secrétariat d’État comme un territoire expérimental sur cette démarche. Il est également rapporteur d’un groupe de travail national « atteindre et orienter les publics cibles ».

Qu'est-ce que l'inclusion numérique ?

C’est permettre aux publics en difficulté d’accéder aux services en ligne. La dématérialisation est certes le sens de l’histoire, mais elle accroît le taux de non recours aux droits pour tout un ensemble de la population dont l’ampleur a été mal évaluée lors des premiers mouvements de dématérialisation.

La précarité numérique est un phénomène de société que nul ne peut ignorer. En 2017, près de 40 % des Français déclarent ne pas se sentir compétents pour l’utilisation d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur - étude CREDOC. Depuis plusieurs années maintenant, le Défenseur des Droits, Emmaüs Connect, le CREDOC ou encore le Conseil National du Numérique indiquent qu’il est nécessaire de se saisir de ce problème. L’élaboration d’une stratégie d’inclusion numérique à l’échelle du territoire départemental, co-construite et partagée, est devenue une des priorités de l’action publique du Département.

L’objectif de la démarche est que le numérique ne devienne pas un facteur d’exclusion supplémentaire mais bien au contraire, qu’il puisse jouer son rôle de réseau inclusif, ouvert et profitable à tous.

Une première étape de diagnostic

La démarche a été officiellement lancée par Jean-Jacques LASSERRE le 11 octobre dernier avec plus d’une centaine d’acteurs du domaine social du territoire. Cette première rencontre a été l’occasion de rappeler l’urgence d’agir pour l’inclusion numérique des personnes vulnérables qui constituent l’essentiel des publics accompagnés par le Département. Garantir l’ouverture et l’accès aux droits des usagers est une des missions premières du Département.

Ainsi la lutte contre le non recours aux droits est une priorité de l’action départementale. L’inclusion numérique est aussi l’affaire de tous et constitue un corollaire indispensable à l’ambitieux projet du Très Haut Débit mené par le Conseil départemental afin de raccorder 90 % des foyers à la fibre optique. Cet investissement du Département et des autres collectivités locales du territoire n’a de sens que s’il sert de support au développement des territoires et à l’inclusion des personnes. Ce premier rendez-vous a aussi permis aux acteurs de se rencontrer et d’amorcer des échanges aboutissant sur des contributions entre eux, et en particulier de l’État et de ses opérateurs qui ont eux-mêmes dématérialisé bon nombre de leurs procédures.

 
Pendant la consultation, plus de 120 structures ont participé à l’enquête en ligne. 79 % d’entre elles ont indiqué leur souhait de s’engager, aux côtés du Département, pour bâtir un réseau d’inclusion numérique à l’échelle du département.

De grands enjeux ont émergé de l'enquête

-  Des problématiques d’accès spécifiques au territoire : absence de Très Haut Débit et absence de guichet public dans certaines communes ; problématique de mobilité dans les zones de montagne

-  Des risques grandissants au fil de la dématérialisation des services publics : les démarches Caf, Pôle emploi, Assurance maladie, Assurance retraite, carte grise, permis de conduire, EDF en première ligne sur les besoins d’accompagnement. Une forte inquiétude liée à la dématérialisation totale de la déclaration de revenus en 2019

-  Des publics à remobiliser : la nécessité de renforcer les capacités de détection des publics en situation d’exclusion numérique, et de mobilisation/motivation de ces derniers pour éviter le non recours

-  L’émergence de tiers lieux, l’hybridation des lieux d’accueil : des espaces à repenser pour y intégrer le numérique, depuis le libre accès jusqu’à l’animation d’ateliers collectifs ou le conseil individuel

-  Une évolution des pratiques professionnelles à soutenir : un besoin de formation et d’outillage des professionnels aux socles numériques et/ou démarches en ligne spécifiques

-  L’enjeu du cadre juridique et déontologique : comment construire un cadre entre opérateurs de services dématérialisés et acteurs de l’accompagnement, pour faire « à la place de » dans de meilleures conditions

-  L’opportunité de la complémentarité : de nombreuses initiatives déjà existantes sur le territoire, un enjeu à les rendre plus visibles pour faciliter la coordination et l’orientation entre acteurs de l’accompagnement

9 mars, lancement de la seconde phase

Maintenant que l’état des lieux est réalisé et les acteurs identifiés, il est apparu important de lancer une réflexion sur l’inclusion numérique autour de thématiques déclinées en groupe de travail :

-  Atelier 1 - Rôle et positionnement des acteurs : quelles actions existantes ? quelles complémentarités ? quels besoins pour agir ? (formation, outils, équipements…)

-  Atelier 2 - Sensibilisation et engagement des publics : comment détecter, informer, engager, orienter les publics ?

-  Atelier 3 - Modalités d’animation du réseau : comment se coordonner ? quels outils pour le réseau ? quelle gouvernance ? quelle communication autour du réseau ?


Lors de la réunion du 9 mars, les participants pourront se positionner sur les ateliers de leur choix et ainsi entamer un travail de réflexion qui aboutira à une restitution avant l’été, au mois de juin prochain.

La troisième phase lancée au mois de mai 2018

La troisième phase est l’application concrète des réflexions de l’étude et des travaux des différents groupes de travail. Deux territoires ont déjà été identifiés comme pilotes. Il s’agit des secteurs des Services Départementaux de la Solidarité Et de l’Insertion Adour BAB et Pays basque intérieur. Les acteurs de ces territoires devront mettre en œuvre l’expérimentation, mettre à disposition des outils de travail collaboratifs et enfin dresser un bilan de cette expérimentation. Une première étape est d’ores et déjà en place avec la mise à disposition d’une connexion WIFI gratuite pour le public sur ces deux sites. La restitution de cette phase est prévue pour l’automne 2018 avant un déploiement de l’ensemble des préconisations sur l’ensemble du territoire départemental.

WeTechCare accompagne le Département

WeTechCare est une association qui développe des plateformes webs d’apprentissage gratuites pour les publics éloignés du numérique et leurs accompagnants : *CLICNJOB.fr vise à redonner confiance aux jeunes en insertion en leur proposant des parcours pédagogiques ludiques et interactifs au service de leur recherche d’emploi. Les vidéos, les quiz, la messagerie ou encore le créateur de CV sont autant de ressources qui facilitent le travail des professionnels de nos 150 structures partenaires. *Les Bons Clics est une plateforme qui offre à tous les acteurs de l’accompagnement les supports pédagogiques pour accompagner leurs publics dans l’acquisition de compétences numériques et vers l’usage des services numériques essentiels. Les Bons Clics, ce sont, aussi, des centaines d’acteurs qui collaborent au sein de réseaux locaux d’inclusion numérique. Par ailleurs, WeTechCare, accompagne les organismes de services publics et les collectivités dans leur stratégie d’inclusion numérique.
 
En savoir plus : www.wetechcare.org

 

 

Bouton Haut de page