70ème Foire de Pau : le Département affiche ses ambitions pour demain

La 70ème Foire exposition de Pau (Parc des Expositions) du 8 au 16 septembre est l’occasion pour le Département des Pyrénées-Atlantiques de présenter au plus grand nombre ses ambitions quant à la modernisation, au développement du territoire et faire évoluer les réseaux pour répondre aux besoins croissants d'accès à Internet des ménages et entreprises.

Le Plan Très Haut Débit sur le 64

Le Département des Pyrénées-Atlantiques en a fait sa priorité de développement territorial : ce réseau vise une couverture intégrale de la population en fibre optique pour un coût de 350 millions d’euros.

 Le Plan Très haut débit est aussi un véritable enjeu en termes d’emplois. En effet, plus de 300 emplois  sont nécessaires à la construction du réseau. Le GRETA Sud-Aquitaine est aujourd’hui le seul organisme de formation labellisé objectif fibre. C’est pour cette raison que le conseil départemental collabore avec les équipes du GRETA afin de permettre au Département des Pyrénées-Atlantiques de se former et de pouvoir &accéder au métier du Très haut débit.

Le Département est par ailleurs déjà engagé depuis 15 ans dans le haut et le haut débit, notamment avec le projet IRIS64.

 

A quoi sert le très haut débit ?

La pratique habituelle dans des départements comme le nôtre est de déployer la fibre optique sur une partie du territoire complétée par un mix technologique (montée en débit, antenne-relais) pour les zones les plus difficiles d’accès.

Le Département des Pyrénées-Atlantiques a fait le choix de la fibre optique pour tout le monde en faisant du très haut débit une des priorités pour réduire la fracture numérique entre les citoyens et faciliter le développement économique et touristique du territoire.

La fibre est la technologie la plus performante pour transporter des données. Le câble, aussi fin qu’un cheveu, offre un débit de connexion très élevé avec une bande passante d’excellente qualité. Son intérêt majeur est donc de permettre aux internautes de bénéficier de nouveaux services qui nécessitent des débits élevés que les connexions actuelles ont parfois du mal à supporter.

A la maison, les programmes télé se regardent à la demande, la radio s’écoute sur Internet et les services en ligne (achats, renseignements, démarches administratives) sont toujours plus nombreux. Toutes ces activités peuvent se faire en même temps, par plusieurs personnes différentes, à différents endroits de l’habitation.

Il s’agit également d’un support incontournable pour les entreprises, à la fois pour passer et prendre des commandes, se faire connaître, transmettre et recevoir des documents, gérer toutes leurs relations avec les fournisseurs et leurs clients.

Les opportunités fournies par le très haut débit dépassent donc le simple cadre du loisir : la connexion à Internet représente aujourd’hui un confort de vie.

 

La Fibre 64 : un projet qui s'inscrit dans le Plan France Très Haut Débit

Le projet très haut débit des Pyrénées-Atlantiques s'inscrit dans le contexte national de son déploiement qui fixe une couverture en THD de l'ensemble du territoire à horizon 2026.

Le Plan France Très Haut Débit s'appuie sur une double dynamique privée et publique.

L'agglomération de Pau a son propre réseau fibre créé en 2003 et qui couvre une partie des habitants.

Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, l'initiative privée concerne 7 communes (soit 29 % des prises installées totales) : Anglet, Bayonne, Biarritz, Bidart, Boucau, Hendaye et Saint-Jean-de-Luz.

Le Département porte un nouveau réseau public et a déposé un dossier de demande de financement auprès de l'Etat en juin 2016 et a obtenu un accord préalable du Premier ministre.

Cette ambition départementale s’appuiera sur une gouvernance partenariale avec les intercommunalités via la création d’un Syndicat Mixte Ouvert (SMO) qui verra le jour dans les prochaines semaines.

Présence du Bus du CREDO (Cercle de Réflexion et d’Etude pour le Développement de l’Optique) sur le stand

Développé sous l’égide du CREDO, en partenariat avec la Mission France Très Haut Débit, la Caisse des Dépôts et Consignations, les écoles d’ingénieur Télécom SudParis, Télécom Saint-Etienne, des industriels français et européens et plusieurs start-ups, le démonstrateur mobile, implanté sur un Bus baptisé « La Fibre en Mouvement » permet d’appréhender le fonctionnement d’un réseau optique, de tester les applications, de découvrir les nouveaux usages et les potentialités portées par le Très Haut Débit : télémédecine, télétravail, téléformation et territoires intelligents.

 

Il exprime la complémentarité de l’expertise technique des industriels, capables de déployer de façon progressive et concertée, un réseau Très Haut Débit pérenne, porteur d’innovations, répondant aux besoins d’avenir et propice au développement de nouveaux usages. Il se positionne comme une véritable vitrine fonctionnelle et pédagogique d’un réseau de nouvelle génération et témoigne de la capacité d’innovation et de production des industriels français.

 

Open Data

Dans le cadre de son schéma départemental des usages numériques, le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques lance son Open Data met à disposition du public, sur son site www.data.le64.fr, une trentaine de jeux de données numériques. Deux tablettes seront mises à disposition sur le stand afin de découvrir la plateforme.

Pourquoi ?

Au-delà du cadre légal, le but de l’Open Data est aussi de favoriser le développement économique, l’innovation en créant des services porteurs d’emplois.

 

Quelles données ?

L’Open Data concerne uniquement les données brutes, non interprétées, produites par la Collectivité dans le cadre de ses missions. Sont exclues les informations protégées par le droit d’auteur, nominatives, ou à caractère privé.

Le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques met à sa disposition sur sa plateforme 35 jeux de données : listes des collèges, budget, aires de covoiturage. De nouvelles données seront régulièrement mises en ligne et/ou réactualisées sur la plateforme.

 

Comment ?

Les données mises en ligne doivent être facilement accessibles et exploitables par des logiciels qui ne sont pas soumis au droit d’auteur. Une fois mises au format, elles peuvent être réutilisées pour créer des applications pour smartphones et tablettes.

 

Pour qui ?

Les citoyens, les chercheurs, les étudiants, les journalistes, les développeurs, les entreprises…Tous ceux qui souhaitent réutiliser les données publiques pour créer de nouveaux services.

Des animations vous sont proposées toute la semaine sur le stand

Durant toute la semaine, le Département des Pyrénées-Atlantiques proposera des dégustations de produits locaux sur son stand à partir de 18h.

Le mercredi 12 septembre, jour des enfants, dégustation unique de fleurs et d’insectes !

 

 

Bouton Haut de page