2 000 prélèvements depuis le lancement de la campagne départementale de dépistage du COVID-19

Au début du mois d’avril, Jean-Jacques LASSERRE, Président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques annonçait la volonté du Département d’engager le dépistage massif des personnels des établissements médico-sociaux hébergeant des personnes fragiles (EHPAD, service d’aide et d’accompagnement à domicile, établissements accueillant des personnes handicapées…).

 

L’Agence régionale de santé dans le département s’est associée dès le début à ce dépistage systématisé dans le cadre des orientations nationales et régionales. En une semaine, les équipes du Département, en lien avec les professionnels concernés et l’Agence régionale de santé, ont bâti les éléments de méthode pour lancer cette campagne de dépistage : contacts et remontées des demandes des établissements et structures concernés, formation des personnels testeurs, fournitures en matériels de protection, organisation logistique...

 

L’ensemble de cette organisation et méthode a été construite en étroite collaboration et de façon exclusive avec le laboratoire BIOPYRENEES (groupe INOVIE), qui assure l’ensemble de ces analyses.

 

22 agents départementaux volontaires (médecins, infirmières, puéricultrices, sages-femmes…) effectuent les dépistages en relation avec l’ARS et les Centres Hospitaliers et en conformité avec la doctrine gouvernementale. Les prélèvements concernant le dépistage des résidents de ces structures n’auraient ainsi pas pu se faire sans la mobilisation forte des équipes mobiles hospitalières de prélèvement des Centres Hospitaliers de BAYONNE, PAU, OLORON-SAINTE-MARIE et ORTHEZ.

 

Les premiers prélèvements ont eu lieu le vendredi 10 avril pour arriver à un bilan de 2 000 prélèvements en deux semaines de tests dans 17 structures et établissements médico-sociaux :

- 546 prélèvements ont été réalisés entre le 10 et le 17 avril dans six établissements.

- 1 454 prélèvements effectués entre le 20 et le 24 avril dans dix établissements et un service d’aide et d’accompagnement à domicile.

La campagne va continuer à monter en puissance en s’ouvrant, dès la semaine prochaine, aux services d’aide et d’accompagnement à domicile.

 

Le laboratoire BIOPYRENEES et les praticiens qui y exercent communiquent directement avec les médecins coordonnateurs d'EHPAD (ou le médecin référent en l’absence de médecin coordonnateur) qui seront les premiers correspondants destinataires des résultats.

Bouton Haut de page